FacebookTripadvisor

a A A

Cheval de race Clydesdale

Découvrez Les différentes races de chevaux : leurs origines, leurs particularités, leurs domaines de prédilection.

Ses origines

Parmi les plus grands chevaux figure le Clydesdale, cheval de trait originaire de la Vallée de la Clyde, en Ecosse. La théorie la plus étayée sur l’origine de cette race provient d’un sang commun avec le Shire Horse : le Old English Black, issu entre autres de croisements entre frisons et chevaux flamands, présent notamment dans le Leicestershire. L’apport de sang Frison est supposé dès le XII ème siècle et certaine au milieu du XVIII ème siècle.
Toutefois, il convient de se pencher sur l’histoire des îles brittaniques afin de tracer des pistes plus anciennes. Ainsi, dans ses études « l’origine géographique des Bretons Armoricains » et « la naissance des nations brittoniques », Alan J. Raude démontre les invasions Frisonnes à la fin de l’empire romain, avant même les invasions anglo-saxonnes. Il n’est pas impossible que les guerriers frisons aient débarqué une cavalerie lors de ces premières invasions. Ceux-là se seraient-ils mêlés à des chevaux locaux, apportant ainsi les premières origines de Frise ? L’origine primaire celtique et proto-celtique commune, au Shire Horse est également probable.
Les chevaux de la vallée de la Clyde étaient de plus petite taille. Au XVIII ème siècle, les besoins hippomobiles se développant, des croisements sont opérés entre les juments locales et des étalons frisons et flamands. Le but recherché était d’augmenter la taille et la masse musculaire afin d’augmenter la force de traction. Le stud-book de la race a été enregistré en 1878, suite à la création de la « Clydesdale Horse Society of Scotland ».

 

UTILISASTIONs

La réputation du Clydesdale tient dans son efficacité, son courage et sa constance dans l’effort pour l’agriculture et le transport lourd (charbon, marchandises diverses, bières et whyskies…). Il a été exporté dans l’ensemble des pays de l’empire britannique, participant ainsi avec d’autres races à la construction de l’Australie…
Aujourd’hui, il reste un excellent cheval d’attelage, tant pour des travaux écologiques dans les domaines agricoles et forestiers, que pour le plaisir.
Sa prestance en fait un excellent cheval de parade, mis en valeur par exemple par la Household cavalry de l’armée de terre britannique ou lors des élections présidentielles américaines.
L’effectif moyen mondial tourne autour de 5000 chevaux.

 

 

ses particularitÉs

Il est imposant : une moyenne de 1.70 m, avec certains individus dépassant les 1.8o m., pour une masse de 820 à 950 kg. Certains d’entre eux atteignent la tonne.
De robe souvent baie, parfois noire, grise ou alezan , son élégance tient aussi de ses fanons abondants et ses taches blanches issues du gêne sabino.
Comme beaucoup de chevaux de trait, soulignons également sa gentillesse et sa docilité.

 

 

Découvrez les autres races de chevaux :

- Le cob normand

- Le falabella

- Le pottok

- Le connemara

- Le marwari

- Le curly

- Le shire

- Le tolfetano

- Le welsh

LANGUE :