FacebookTripadvisor

a A A

Cheval de race Cob Normand

Découvrez les différentes races de chevaux : leurs origines, leurs particularités, leurs domaines de prédilection.

Ses origines

Le Cob Normand est en réalité le « Carrossier Normand », très célèbre autour des années 1900 pour ses qualités exceptionnelles à l’attelage. Le terme de « Cob »  fut donné en 1909 par M. Bellamy,  directeur du haras de Saint Lô, en Normandie : séduit par ce cheval au «  bon allant », et très anglophile, il utilisa cette appellation issue du moyen Anglais « Cobbe » qui signifie « un cheval de volée ».
Son origine profonde viendrait de petits chevaux robustes et rustiques apportés par les Celtes. Quelles sélections ont conduit à créer ce fleuron du patrimoine Normand ? Des hypothèses fleurissent ça et là, mais trop peu d’éléments permettent de connaître avec certitude les croisements ayant conduit à l’excellente réputation des « chevaux Normands » dès le Xe siècle. L’apport de Barbe et d’Arabe sous Louis XIV a été rapportée, de même que, plus tard encore, l’apport des races de Mecklenbourg, Guèldres et Danoise.
C’est l’apport de Pur-Sang Anglais et  surtout de Norfolk au XIXe siècle qui a donné à ce cheval ses allures brillantes et son modèle harmonieux.
L’utilisation du Cob Normand pour son usage agricole a conduit à un modèle plus compact, plus musculeux, mais toujours très énergique. Classé par défaut comme race de trait, de par son court usage agricole,  et bien que la filière viande ait eu un impact sur sa morphologie, il échappe à l’alourdissement excessif qu’ on connu les autres races de trait avec l’arrivée de la mécanisation. Son utilisation pour la création du cheval de selle-français a vraisemblablement joué en sa faveur.

 

Ses particularités

Le Cob Normand est charpenté, de la taille et à l’aspect souvent d’un cheval de sang en plus étoffé. Toutefois, une grande variété se retrouve dans la race de par la sélection pour ses différentes utilisations.
D’un tempérament à la fois calme et énergique, sa générosité, ses allures et son endurance à l’effort en a fait un cheval de grande réputation.
Sa taille oscille entre 1,58 m et 1,71 m. Quant à son poids, très variable selon les modèles, il avoisine les 550 kg.
La robe peut être alezan ou bai, dans leurs différentes nuances, ou encore noir pangaré. Les balsanes, en-têtes et listes se rencontrent parfois.

 

Ses domaines de prédilections

Le Cob Normand, bien qu’utilisé pour la filière viande et sous la selle, est surtout associé à l’attelage, domaine qui l’a rendu célèbre.
Il est également un excellent cheval de loisir. De par sa morphologie et son tempérament, il devrait servir un peu plus à des spectacles historiques, son modèle étant par ailleurs très proche des représentations faites sur la célèbre tapisserie de Bayeux.

 

Découvrez les autres races de chevaux :

- Le shire

- Le falabella

- Le pottok

- Le connemara

- Le marwari

- Le curly

LANGUE :